Des corrections complètes et agréables à lire !

Vous avez certainement déjà vu des annales classiques. Le principe est simple : ce qui est écrit dans la correction, c’est ce qu’il faut écrire sur la copie.

Du coup, mis à part quelques rappels de cours succincts, peu de place réservé à la pédagogie.

Les corrections de ce site Web n’ont pas du tout la même approche.

Un ton parlé

À la lecture des corrections disponibles sur ce site Web, vous remarquerez que je m’adresse à vous comme si vous étiez en face de moi et que je vous donnais un cours particulier. Je suis persuadé qu’en procédant ainsi, la lecture des corrections vous ennuiera moins que si vous lisiez des annales classiques.

Un « code couleur » pour repérer immédiatement la nature du contenu proposé

Sur ce site, j’utilise des encadrés de 5 couleurs différentes :

Ce qui est encadré en noir, c’est ce qu’il faut rédiger sur la copie.

Il est possible que l’indication de ce qui doit être inscrit sur la copie soit interrompu par du contenu d’un type different. Dans ce cas bien sûr, le prochain encadré noir doit être écrit à la suite de l’encadré noir précédent.

Ce qui est encadré en vert correspond à ce qui doit absolument être connu par coeur.

Cela correspond aux connaissances exigibles que l’on ne vous indiquera jamais dans l’énoncé et sans lesquelles vous ne pouvez pas répondre à la question.

Ce qui est encadré en orange correspond aux astuces et aux réflexes à avoir.

Ce n’est pas du cours à proprement parler mais j’utilise souvent pour présenter des savoir-faire que j’estime importants de connaître. En maîtrisant ces savoir-faire, vous  n’aurez même plus à réfléchir à certaines questions classiques : leur résolution deviendra un automatisme !

Ce qui est encadré en bleu correspond à ce que pourrait objecter un élève.

Je l’utilise essentiellement pour trois raisons :

  • donner au texte le ton du dialogue ;
  • mettre en évidence une erreur classique ;
  • Indiquer les questions que pourrait se poser un élève.
Ce qui est encadre en gris correspond à des citations de l’énoncé.

Je l’utilise quand je souhaite montrer qu’il faut être attentif à un passage particulier de l’énoncé.

Et ce qui n’est pas du tout encadré ? C’est ce qui fait le lien entre les différents encadrés ! C’est ce qui correspond à mon « speech » si j’étais votre prof particulier et que je vous avais en face de moi.

Exprimez vous!